Amadou & Mariam (Mali)

Amadou & Mariam
Site officiel #world #mali #danse
    Amadou Bagayoko (g, voc) Mariam Doumbia (voc) Yao Dembele (bg) Yvo Abadi (dms) Charles Frederik Avot (kbd) Joel Hierrezuelo (perc) Aminata Doumbia (back-voc)
De Sabali à Dimanche à Bamako, en passant par Je pense à toi, Mon amour, Ma chérie, le duo Amadou et Mariam a créé des tubes incontournables qui résonnent dans nos têtes depuis le début des années 2000, moment où il se fait connaître au-delà des frontières d’Afrique de l’Ouest. Leur notoriété ne cesse de croître, particulièrement après deux sacres aux Victoires de la musique en 2005 pour l'album Dimanche à Bamako, et en 2013 pour Folila. Après de nombreuses collaborations avec d’autres artistes tels que Manu Chao, Bertrand Cantat et Matthieu Chedid, les ambassadeurs de la musique malienne reviennent avec un nouvel opus. Plus rock, La confusion est fortement imprégné de la violence qui a frappé leur pays. Toujours fidèles à leurs mélodies, ils ont fait le pas d’y introduire des sonorités rock, funk et salsa, sans oublier ce côté pop qui les a rendus célèbres.

Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL (CH / F / UK / BE)

Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL
Site officiel #free #transe #world #rock
    Aby Vulliamy (a) Aïda Diop (marimba) Anne Cardinaud (marimba) Plum Wilf (dms) Guillaume Lantonnet (perc) Joanna Burke (v, voc) Naomi Mabanda (vlc, voc) Maël Salètes (g) Florian Saini (tb) Murray George (tb) Titi (g) Seth Bennett (cb) Vincent Bertholet (cb)
Fondé en 2006 par le contrebassiste genevois Vincent Bertholet, l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, composé de six membres à l’origine, avait décidé de fêter ses dix ans en adoptant un format « XXL ». Une formule baroque et contemporaine extra large avec quatorze musiciens sur scène. Quelques anciens membres du groupe se mêlent à une section de cordes anglaises pour pousser la folie des grandeurs encore plus loin. Toujours dans une veine tropical-post-punk aux accents afro-pop, L’Orchestre puise autant dans le rock progressif que le free jazz avec une énergie festive, frénétique et imprévisible. Un groove entêtant et des riffs décuplés qui mettront, à n’en pas douter, le Chapiteau en transe.