Site officiel DIXIEFROG #hardrockingblues #guitarhero
    Popa Chubby (g, voc) Francesco Beccaro (bg) Stefano Giudici (dms) Amar Ramdane (kbd)
Carrure de colosse, hargne de molosse, crâne rasé et tatouages d’ex-taulard, le patron du dirty blues ne fait pas dans la dentelle. Et c’est tant mieux ! Pour la troisième fois à Cully, Popa Chubby ramène sa stratocaster vintage pour un déluge de riffs massifs qui suintent la moiteur urbaine des clubs du Bronx. Chanteur à la voix rauque et éraillée, guitariste virtuose, le "papy gras" new-yorkais fête 30 ans de blues et de rock’n’roll avec la sortie d’un nouvel album, «It’s a Mighty Hard Road», prévu pour janvier 2020. Une ode à l’Amérique de Jimi Hendrix et de Stevie Ray Vaughn, à celle des baroudeurs à moto comme des amoureux de notes aussi épaisses que le cuir.
Site officiel Pias #blues #bbking
    Lucky Peterson (g, voc, hammond B3) Tamara Tramell (voc) Shaxn Kellerman (g) Raul Vales (dms) Rachid Guissous (kbd) Michael Nunno (bg)
"50 ans dans le blues, mais je suis juste en train de m’échauffer", clame Lucky Peterson à l’ouverture de son nouvel album «50 – Just Warming up !» fraîchement publié cet automne. Le ton est donné. À 54 ans, le musicien de Buffalo n’est pas prêt à abandonner la guitare ou à remballer l’orgue. Héritier du blues traditionnel de B.B. King et Buddy Guy, Lucky Peterson est tombé dans la marmite étant petit. À l’âge de 5 ans plus précisément, dès qu’il a vu tous les plus grands musiciens défiler dans le club de blues que son père tenait dans le Bronx. Depuis, le New-Yorkais a gardé l’œil pétillant et l’énergie d’un enfant biberonné aux notes bleues. Sans oublier sa voix chaude et son groove fiévreux qui en font un bluesman incontournable.