Site officiel Facebook Instagram #guitarhero #hardrockingblues
    Popa Chubby - Theodore Horowitz (g) Luca Chiellini (kbd) Francesco Beccaro (bg) Stefano Giudici (dms)

Difficile de suivre Popa ! À peine l’album pour célébrer ses 30 ans de carrière sorti qu’il remet la main à la pâte avec les moyens du bord, pour réagir à l’actualité. «Tinfoil Hat» qu’il a enregistré seul dans son studio hurle notre époque, tourne en dérision l’actualité et offre le meilleur anti-dépresseur que le colosse américain peut nous fournir : une bonne grosse dose de blues-rock. Et sans même laisser le temps au public de digérer la chose, le voilà reparti pour un nouveau chapitre à paraître en mars, «Emotional Gangster», mélange de nouvelles pépites en lien avec l’état du monde aujourd’hui et hommages à ses pères comme Willie Dixon. L’ogre ressort de sa tanière, plus affamé d’émotions live que jamais !

Site officiel Facebook Instagram Dixie Frog #bluesandmoreblues #womenpower
    Natalia M. King (lead-voc, g) Ludovic Bruni (g) François Bernat (cb) Vince Laurent (dms) Damien Argientieri (p, rhodes)

Celle qui avait débuté sa carrière avec pour objectif de déconstruire la musique et forger un style en rien semblable à un autre se retrouve à reconstruire sur les fondations établies par les figures tutélaires. Qu’est-il arrivé à Natalia M. King ? Comment la chanteuse rebelle débarquée à Paris en 1998, après avoir roulé sa bosse sur les chemins de traverse américains, en arrive à rendre hommage à Etta James et Robert Johnson, elle qui avait déjà marché sur les traces de Billie Holiday et Nina Simone ? « Je ne voulais pas faire de l’imitation. Je voulais vivre cette musique dans mon corps. Au fond, ce n’est pas à toi de saisir le blues, c’est au blues qu’il appartient de te saisir ou pas. » Tout est dit.